12401649explosion-atomique-jpg

[NETGEAR] Débricker son routeur via la liaison série !

Cet article a été rédigé il y a 4 années ! Il commence à dater, mais n'est pas forcément obsolète.. Lisez-le en gardant cela en tête !
Catastrophe, j’ai brické mon routeur !! Comme tout ne se passe pas toujours comme dans les films, je vais vous montrer comment résoudre le principal problème qui peut faire peur.. lorsque l’on se trompe en essayant de bidouiller son routeur : Comment débricker son routeur !

I) Etat des lieux

Soyez certain que votre routeur est brické avant tout.. Il serait bête de croire qu’il est brické, alors qu’il n’est juste que semi-brické. Branchez un cable ethernet à votre routeur, puis fixer votre adresse ip de la façon suivante : params   A partir de là, pingez votre routeur. à l’aide de la commande :
ping 192.168.0.1
Si votre routeur est totalement brické, vous allez recevoir le message suivant :
PING 192.168.0.1 (192.168.0.1): 56 data bytes Request timeout for icmp_seq 0 Request timeout for icmp_seq 1 Request timeout for icmp_seq 2 Request timeout for icmp_seq 3 …
  Si vous en êtes là, c’est que vous avez probablement effectué une des erreurs suivantes :
  • Débranché le routeur durant l’upload
  • Installé une mauvaise image dans l’interface web du routeur
  • Double hard-reset sans attendre
  • Etc..
Bref, c’est dommage, mais tout n’est pas encore fini ! Procédons à la solution hardcore, utilisons la liaison série pour installer l’image ! Mais qu’est-ce donc que la liaison série? Ce n’est rien d’autre qu’une liaison suivant le protocole UART, style cable USB. (Je ne crois pas me tromper en disant cela !) Cette liaison série n’est rien d’autre que la méthode qu’utilise le constructeur pour mettre au départ une image sur le routeur et le lancer pour la première fois. Normalement tout routeur normalement constitué, utilise cela. Tout du moins la méthode est classique et facile à mettre en place. C’est parti, mais avant ça session bricolage !  

II) Ouverture du routeur et soudure

L’ouverture du routeur, dans la mesure où vous possédez les bons outils et que les vises utilisé sont des vises normale, ne devrait pas poser trop de problèmes ! Bien entendu, j’ai eu à faire face à ces vises, en images ci dessous, et cela n’a pas été une mince affaire pour les enlevées. D’autant plus que j’ai pété la tête de vis de l’une d’elle (la dernière.. bravo le veauu !)

 mlk    IMG_0118

  Une fois ouvert, il va falloir repéré l’emplacement suivant, chez moi il s’agit de JP1, mais probablement que cela change d’un routeur à un autre : donc ne faites pas n’importe quoi à nouveau, sinon vous risquez juste de fiche en l’air votre appareil pour de bon. Une fois le connecteur série trouvé, il y a 3 fils à brancher U+ U- GND. Vous pouvez utiliser ohmètre pour cela et suivre les fils, c’est ce que j’ai fais, mais le plus simple est trouver ces infos sur Internet, ces infos sont propres à chaque type de routeur.

IMG_0119  IMG_0120

L’idée ici était de souder des fils pour permettre d’y brancher le connecteur TTL-USB ci dessous, et surtout pas un simple adaptateur USB-TTL sans régulateur ! uefjhg1393908852734 Dans la pratique cela donne ceci, une fois soudé, vous obtenez le résultat suivant : IMG_0122 Une fois cela fait, il faut brancher les PIN : RX, TX et GND. Surtout ne pas brancher le Vcc. Je vous raconterai pourquoi dans la conclusion.. ^^ Arrivé là, vous allez avoir besoin d’un connecteur TTL-USB, comme cité ci-dessus ! Ce dernier est un connecteur TTL-USB régulé aux 3,3V C’est à dire que quelque soit la tension entrant dans l’usb, celle sortant de part les pins TTL, sont soit 3,3V, soit 0V. Il est très important de ne pas se planter, car sinon vous risquez de toaster votre routeur en lui envoyant du 5V ou plus..   

II) Récupération du système

Voilà, une fois branché correctement, démarrez Windobs. Pour une fois, c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour communiquer, car les drivers, utilitaires et autres sont fait pour Windobs, donc pas de bols pour ceux qui ont juste Unix à la maison, désolé.. J’en suis d’ailleurs le premier outré !!

Cliquez là pour télécharger les drivers et utilitaires

Une fois l’USB connecté et le driver correctement installé vous devriez voir, parmi les périphériques d’entrée, votre routeur. En vous servant du .EXE fourni avec l’archive  (normalement réglé à 11600 baud ou 9600, il me semble par défaut) A partir de là, je vais vous donner les explications les plus détaillées possibles, car en effet, je n’ai jamais réussi à passer au delà de cette étape, car j’ai cramé mon routeur au niveau de l’étape du branchement. Pour envoyer votre fichier, il va falloir utiliser un utilitaire tel que PuTTY si j’ai bien compris et établir une connexion série. N’hésitez pas me demander en commentaire pour que je vous aide à chercher, ou me donner la solution et ainsi compléter mon article !  

Conclusion,

Voilà, j’espère que vous avez réussi à débrické ainsi votre routeur, puisque comme je vous l’évoquais plutôt dans cet article, et ils y a quelques semaines dans l’article de présentation de mon nouveau routeur.. J’ai fait la bêtise de brancher l’adaptateur TTL-USB sans régulateur de tension.. Bien entendu persuadé que l’USB de mon ordinateur fonctionnait sous 3V, je n’ai même pas pris la peine de vérifier.. (encore une bêtise, bravooo !) et d’un seul coup *BAF* les LED clignotent dans tous les sens, puis plus rien.. Ca a pris 5 secondes, ça va vite,.. Alors encore une fois, faites attention en manipulant. Aidez-vous d’un multimètre et surtout ne faites rien à l’aveuglette.. Néanmoins cette mauvaise aventure aura été un prétexte pour acheter un nouveau routeur un peu plus puissant alors finalement c’était un mal pour un bien 🙂   Sources : http://www.dd-wrt.com/wiki/index.php/Serial_Recovery

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *