zagora_kamel_nomade_gr

[Raspberry] Aller vers une machine nomade

Cet article a été rédigé il y a 4 années ! Il commence à dater, mais n'est pas forcément obsolète.. Lisez-le en gardant cela en tête !
Bonsoir, Lorsque j’ai sorti ma Pi’BOX qui utilise un hotspot wifi, je me suis qu’il serait bien que je fasse un article sur ce sujet ! Cet article, je le fais que maintenant car je pense que j’ai enfin matière à écrire un article comple et non juste une astuce à vous donner ! Alors bonne lecture ! L’idée d’un raspberry est tout de même d’avoir un système portable, embarqué, nomade en d’autres termes ! Néanmoins vous êtes toujours bloqué par quelque chose..
  • Que ce soit un cable ethernet relié à votre routeur
  • Ou bien un cable d’alimentation relié à une prise secteur.
Pour éviter cela, voici quelques petites explications qui pourraient bien vous intéresser !

I) Communication avec le Raspberry

Nous allons voir dans cette partie, comment faire en sorte de communiquer avec le Raspberry. Dans les 2 cas, il faut comprendre comment nous allons réaliser cela avant toute chose. Sachez tout d’abord qu’une bonne façon pour mettre en place un réseau de communication, vous aurez besoin pour communiquer d’un point central, d’un noeud permettant de gérer le nécessaire pour la communication. C’est ce qui chez vous s’appelle un routeur par exemple. Il attribue les adresses IP, permet la communication d’ordinateur à ordinateur etc.. Dans notre cas, il s’agira du Raspberry. En effet, c’est ce dernier qui doit être la partie centrale pour pouvoir permettre une communication Raspberry-Ordinateur. Sinon vous allez vous retrouver à devoir faire comme la plupart des tutoriels que l’on trouve sur le net, à savoir configurer chaque ordinateur pour que le raspberry s’y connecte. Ce qui est plutôt bête.. je trouve. Pour créer tout cela d’un point de vu réseau, dans la limite du raisonnable (peu de connexion simultanées), ce que vous trouverez toujours dans ce genre de système c’est un serveur DHCP+DNS. Il n’y a selon moi pas grand chose à savoir de plus pour créer son propre réseau. En résumé,
  • DHCP = Attribue l’IP à un utilisateur
  • DNS = Donne l’information de l’adresse IP qui se trouve derrière un nom de domaine
Dans notre cas, nous allons donc installer le paquet dnsmasq sur notre Raspberry. Ce serveur est un tout en un plutôt léger et très facilement configurable. Plus facile tu meurs ! 🙂
sudo apt-get install dnsmasq
  Pour cela il y a 2 fichiers à modifier :
  • /etc/dnsmasq.conf, configuration du serveur dnsmasq
  • /etc/network/interface, configuration des interfaces de communication (eth0, wlan0, wlan1, lo, ..)
Voilà tout pour la partie commune, ces modifications vont dépendre de s’y l’on souhaite se connecter en ethernet ou en wifi. Voyons ensemble la configuration dans ces 2 cas.  

1. En éthernet

L’idée de la connexion ethernet, est de simplement brancher un cable éthernet entre votre raspberry et votre ordinateur pour communiquer. Du coup il va falloir s’intéresser à l’interface eth0 de votre raspberry.   Configuration du fichier /etc/dnsmasq.conf :
address=/#/192.168.42.1 listen-address=192.168.42.1 interface=eth0 dhcp-range=192.168.42.10,192.168.42.99,12h
Dans l’ordre, la première ligne redirige toutes les requêtes DNS (#) vers votre raspberry : 192.168.42.1. listen-address correspond à l’adresse où votre ordinateur ira demander une adresse ip pour se placer sur le réseau. Le choix de l’interface où le serveur va écouter. Et dhcp-range, correspond à la plage d’adresses que votre raspberry peut donner aux machines s’y connectant.   Configuration /etc/network/interfaces :
auto lo iface lo inet loopback iface eth0 inet static address 192.168.42.1 netmask 255.255.255.0
  Voici donc ci-dessus un fichier de configuration de base qui marchera pour le cas de l’interface eth0. J’ai donc défini ici l’adresse de mon raspberry comme étant 192.168.42.1 depuis l’interface eth0. De plus, j’ai configuré l’interface lo de façon assez classique, je n’en parlerai pas plus ici. Remarque : Vous ne pourrez plus brancher votre Raspberry à un routeur via ethernet avec cette configuration, l’idée ici est d’abandonné l’état d’esclave quant à l’interface ethernet..  

2. En wifi

Si l’on branche une clef wifi configurable en mode AP (mode Access Point) cela vous permet de créer un point d’accès avec ou sans mot de passe. Dans ce cas, il s’agit d’une point d’accès sans mot de passe. Configuration du fichier /etc/dnsmasq.conf :
address=/#/192.168.42.1 listen-address=192.168.42.1 interface=wlan0 dhcp-range=192.168.42.10,192.168.42.99,12h
Les paramètres sont les mêmes qu’avant, néanmoins le choix de l’interface est un peu différent, car en effet vous pouvez très bien branché 2 clef wifi sur votre raspberry, c’est pourquoi il va vous falloir choisir la bonne, en utilisant la commande ifconfig pour savoir quels sont les interfaces disponibles. (wlan0, wlan1, ..) Pour ma part il s’agit de l’interface wlan0 dont je me sers dans la configuration ci-dessus. Configuration /etc/network/interfaces :
auto lo iface lo inet loopback iface eth0 inet dhcp iface wlan0 inet static address 192.168.42.1 netmask 255.255.255.0
Comme avant, j’ai donc défini ici l’adresse de mon raspberry comme étant 192.168.42.1, mais depuis l’interface wlan0 ici. Contrairement à avant, où maintenant on libère l’interface eth0 pour permettre une connexion à un routeur d’un autre réseau cela permet d’avoir un raspberry connecté à internet pour les mises à jours..  

II) L’alimentation

Le mot nomade a ses limites, à savoir que pour moi je voulais juste pouvoir communiquer avec une fois branché quelques part. Néanmoins si l’on voulait vraiment rendre notre petite bête nomade, on pourrait envisager de brancher une batterie portable comme alimentation, plutôt que le secteur ou l’usb d’un ordinateur. Cela fait qu’on pourrait le transporter n’importe où !! Exemple de batteries portable ! 🙂 POWER-BANK2    

En conclusion,

Voilà tout concernant la portabilité de votre Raspberry pour ma part.. Vous pourrez peut-être encore envisager d’avoir un petit écran tactile branché à votre Raspberry, éventuellement ? Néanmoins, vous pouvez déjà vous la péter, parce que vous pouvez vous balader dans la rue avec un point d’accès dans le sac! ^^ :-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *